• POUR NOTRE AMIE LAETITIA

    POUR NOTRE AMIE LAETITIA

    En ce jour, dont les couleurs avaient revêtu celles de la tristesse, vous me pardonnerez de n’avoir pas le cœur à écrire autre chose que des mots qui ne traduiraient pas mes pensées à l’égard de mon amie de toujours. En effet, celle que je nomme ma « tite fille lointaine » depuis le premier jour, voit l’un des siens les abandonner en chemin. Cependant, cette route, on la lui avait promise longue et belle, agrémentée de petits bonheurs, qui, au fil des jours, s’associant, en devenaient un plus grand.

    Hélas, l’existence, parfois, imagine des impostures, oubliant de déposer sur le seuil de notre maison le souffle nécessaire  pour la traverser. Et en ce temps de novembre, c’est sur le pas de porte de l’un des siens que le destin s’est dérobé discrètement en se laissant glisser vers la demeure suivante. Une vie interrompue, c’est autant de rêves inachevés, autant d’amour dont les cœurs souffriront de son absence et des projets dont le crayon ne croquera plus les esquisses.

    Ma très chère Leticia, en ces quelques mots, je te prie de trouver toute notre compassion attristée. Je sais combien il comptait pour vous, et je devine qu’il vous manquera. Mais je ne doute pas un instant que depuis sa nouvelle maison il sera pour vous votre ange gardien. Ce que vous imaginerez être une présence, ou peut-être des songes pour lui n’en seront pas ; ce sera son âme qui vous frôlera pour vous dire qu’il est toujours à vos côtés.

    Ma fille lointaine, laisse-nous te serrer entre nos bras ; plus fort que de coutume sans doute, mais sans prononcer d’autres mots que ceux du réconfort. Des milliers de pensées s’envolent de chez nous pour se poser sur le rebord de votre cœur.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :